histoires courtes Chronique Kirrwilleroise Patrimoine Accès Historique Mairie Notre commune Vie locale
Accueil

BIENVENUE

 sur le site officiel

de la commune de

KIRRWILLER


Historique Historique Historique

     Mairie de Kirrwiller  39, rue Principale  67 330 KIRRWILLER   Tél : 03 88 70 71 84   Fax : 03 88 70 92 84   Email : mairie.kirrwiller-67@orange.fr

Kirrwiller se trouve auprès de la route romaine reliant Brumath à Bouxwiller et le lieu-dit ‘ Im Römer ‘ rappelle cette voie.Lors du curage du vieux puits du village au pied du Spitzling , furent trouvées des monnaies romaines, cette légende est aujourd’hui étayée par la découverte d’un site romain à l’ouest de Kirrwiller.


Vers 650, devant l’attrait croissant pour la foi chrétienne,les paysans libres de Kirrwiller et des villages alentours y construisent une première église très certainement à colombages. Cette église devient le centre d’une vaste paroisse couvrant 7 villages.


La première mention historique de Kirrwiller, désignée sous le nom de ‘KIRIHUILARE’ , on admet que ce terme représente un ‘village église’, nous est fournie par une charte rédigée en l’An 840.Dans cette charte, les cens sont à payer ‘ad festiviatem St Martini’, lors de la fête patronale de Saint Martin, (le 11 novembre).

#Haut

Du Sceau au Blason


Dans la charte de l’an 840 saint-Martin est connu comme étant  le saint-patron de Kirrwiller, il est écrit, que les cens sont à payer à la saint Martin,

il en sera ainsi pendant toute l’époque médiévale.


Sur ce sceau de 1462 est représenté St-Martin de Tours tenant la crosse dans la senestre et bénissant la dextre au-dessus d’un col de cygne qui tire son origine des Hunebourg, puis réapproprié par les sires de Lichtenberg.


Ces symboles, la crosse et le col de cygne seront repris dans le blason actuel de Kirrwiller avec les couleurs rouge et blanc du plus ancien drapeau alsacien en usage dès  le XIe siècle par Gérard d’Alsace.


Maison n°76 s’Eichjockels

Traduction de la charte 151 de l’An 840:


 « Moi, Adalhelm, et aussi mon frère Milo, transmettons toutes nos propriétés au monastère appelé Wissembourg.

Nous les transmettons en pays d’Alsace dans le village ou finage de Niefern…,de même à Bosselshausen…, dans un troisième village ou finage de Waldolwisheim…, et aussi en pays d’Alsace dans le village appelé KIRRWILLER placé sous l’autorité du monastère, avec toutes les terres, maison de maître, maisons, vignobles, bois, eaux courantes et eaux dormantes, une église, et toutes les dépendances, et en plus les serfs nommés suivants : Albrich, sa femme et ses enfants, Heimbraht, sa femme et ses enfants, Thietram, sa femme et ses enfants, Baldwin, sa femme et ses enfants,  Frieswin, sa femme et ses enfants, de même Willimann, Winirat, Thankwin, Willihard… ,à condition d’en garder l’usufruit et chaque année nous paierons un cens de trois sous d’argent à la Saint Martin.

Acte publié au monastère de Wissembourg, le 10ème jour des calendes de février, en la 27ème année de Louis le pieux empereur d’Occident.


Témoin : Otgar archevèque de Mayence

Témoins : Guntbraht, Herobraht, Erlolf, Engilbald, Ercanbald, Isanbraht, Hildebald, Vuoluolt, Thiatmar, Liutrich, Auolo, Gebolt, Uoto, Irminger


Moi, Hugbold, j’ai écrit. »


  Traduction :  Kiefer Albert

Deux actes seront rédigés en 851 et 855 pour plus de détails reportez vous au livre:

KIRRWILLER: l’histoire de ses habitants au cours des siècles.

légendes

Page 1/2